Prix de l'entretien d'une voiture électrique

Comment bien entretenir sa voiture électrique ?

Même si cela peut sembler un peu radical au début comme décision, changer son ancienne voiture pour un modèle électrique est de loin la meilleure chose que vous pourriez faire aujourd’hui. Une alternative moderne qui est non seulement plus écologique et plus respectueuse de la nature, mais qui est également plus facile et plus économique à l’entretien. Ainsi, en faisant le grand saut, vous promettez à l’environnement une empreinte CO2 quasi inexistante en plus de faire énormément de bien à votre portefeuille. Comment bien prendre soin de sa voiture électrique ? Combien coûte son entretien et à quelle fréquence le faire ? Décryptage dans cet article !

Comment entretenir sa voiture électrique ?

En plus d’être plus propres d’utilisation et nettement plus écologiques, les voitures roulant avec de l’électricité comme énergie sont très différentes des véhicules classiques par les composantes et les pièces constituantes. Pour ce qui est de l’entretien, celui-ci se présente comme étant d’autant plus simple et surtout moins onéreux.

Batterie

Il s’agit bien là d’un élément principal souvent assimilé au cœur du véhicule. En effet, avec ce genre de technologie, la batterie représente presque la moitié du prix d’achat de la voiture électrique. De la sorte, il faut bien comprendre que la durée de vie de cette pièce n’est pas liée au nombre de kilomètres parcourus comme c’est le cas des autres voitures, mais plutôt au nombre de cycles charges-décharges durant la période de fonctionnement. Cela diffère fortement selon le modèle que vous avez acquis, car tandis que certains constructeurs promettent une longévité de 15 années, d’autres en proposent une bien réduite à 10 ans. Après cela, vous devez songer à changer de batterie, en achetant une nouvelle ou juste la louer, chose qui tend à disparaître avec le moment.

La batterie auxiliaire est aussi très importante, il faudra donc s’assurer qu’elle soit bien remplie à chaque recharge du véhicule.

Pièces et consommables

Comme on l’a précédemment mentionné, les voitures électriques diffèrent fortement des voitures thermiques par le nombre de pièces. Ainsi, on note un nombre de composantes beaucoup moins important dans ces véhicules modernes, ce qui rend bien entendu l’entretien beaucoup plus simple et surtout moins cher.

À lire :   Quels sont les types de prises de recharge pour voiture électrique ?

En somme, le moteur de ce véhicule n’a pas besoin de prise en charge particulière. Vidange, changement de filtre ou mise à niveau de lubrifiant ou d’échappement, ce sont tous des gestes qui ne sont pas requis. Toutefois, les voitures électriques nécessitent une attention particulière au niveau des fluides essentiels au bon fonctionnement de celle-ci. Ainsi, vous devriez vérifier régulièrement les niveaux du liquide de refroidissement, liquide frein, liquide lave-glace également du liquide de transmissions dans certains cas.

Freins et points de contrôle

Bien que les plaquettes de frein du véhicule électrique soient bien moins sollicitées que celles d’une voiture classique, il est néanmoins tout aussi important de procéder à une révision assez fréquente afin de certifier leur bon état. Cela étant dit, d’autres points de contrôle doivent être impérativement pris en charge à chaque vérification et ne doivent pas être négligés dont on cite :

  • Le châssis ;
  • La carrosserie ;
  • Les pneumatiques ;
  • La direction ;
  • La suspension ;
  • Le système de climatisation ;
  • Les essuie-glaces.

Combien coûte l’entretien d’une voiture électrique ?

Si l’entretien des voitures traditionnelles coûte dans les environs de 150 euros par an, il faut compter un peu moins de 20 % ou de 30 % dans le cas des voitures électriques. Vous l’aurez compris, ces véhicules sont moins onéreux à l’entretien, vous n’aurez qu’à dépenser autour de 120 euros chaque année pour l’ensemble des réparations et des révisions.

Pour ce qui est de la fréquence d’entretien, on a tendance à conseiller aux automobilistes de soumettre leur véhicule au savoir d’un garagiste bien agréé à chaque 30 000 kilomètres. Il ne faudrait pas non plus négliger le contrôle technique obligatoire dès que le véhicule a atteint son quatrième anniversaire, et cela tous les deux ans.

A lire également